Le nomadisme et l’attachement à son pays d’origine et ses proches

Le lien avec la famille

Le choix de devenir freelance ou digital nomad est souvent fait pour être indépendant et ainsi pouvoir choisir ses horaires, ses missions et même son lieu de travail. Ça permet de se libérer de pas mal de pression et du stress du quotidien. Néanmoins, le travail dans des lieux merveilleux ne fait pas tout le bonheur. En effet, l’éloignement avec la famille et les amis peut parfois être difficile. Mais la liberté de ce mode de vie peut aider à concilier les deux : Le nomadisme et l’attachement à son pays d’origine et ses proches.

C’est quoi au juste le Nomadisme Digital ?

L’expression « Digital Nomad » fait référence aux personnes qui voyagent et travaillent en même temps. En soi, elles n’ont pas vraiment de domicile fixe puisqu’elles aiment bouger dans différents pays au gré de leurs envies. Elles se déplacent régulièrement dans plusieurs endroits tout en travaillant à distance via un ordinateur/téléphone et internet. En général, les personnes qui adoptent ce mode de vie voyagent de pays en pays. Toutefois, il y aussi des nomades qui préfèrent se déplacer dans le même continent ou le même pays. Le Digital Nomad fait donc uniquement du télétravail. Il peut donc travailler de n’importe où dans le monde, du moment qu’il a une connexion internet.

Le nomadisme digital

Comment franchir le cap pour devenir Digital Nomad ?

Avez-vous envie de tenter l’expérience ? Avant tout, il est nécessaire de comprendre que le choix n’est jamais facile. Ce n’est pas toujours évident de quitter son pays d’origine et de migrer dans un endroit inconnu. Le choix ne doit pas s’effectuer sur un coup de tête, mais nécessite beaucoup de réflexion. La plupart des gens qui choisissent ce chemin ont déjà travaillé en indépendant ou ont des compétences dans un domaine permettant le télétravail. Comme le community management, la création de sites internet, la traduction, la rédaction web…

Le métier que vous exercez doit donc être en adéquation avec ce mode de vie ou il faudra vous former. L’avantage de ces métiers c’est qu’avec un peu de formation et de pratique, ils sont à la portée de tous. Il faut bien entendu aimer un minimum les nouvelles technologies, sans pour autant être un pro du langage HTML :p
Une fois digital nomad, il faudra allier le nomadisme et l’attachement à son pays d’origine et ses proches pour être pleinement heureux. 🙂

Suis ton rêve et vis le nomadisme

Ne pas perdre le lien avec vos proches en tant que Digital Nomad

C’est un détail très important quand on est nomade, qu’il ne faut pas négliger. Nous sommes souvent au début très heureux et épanouies par ce nouveau mode de vie, rempli de nouvelles rencontres et découvertes au quotidien. Pour les adeptes du nomadisme digital c’est un réel bonheur de vivre cette vie. Mais voilà, il arrive que nos proches nous manquent, la distance n’aidant pas. Les événements de la vie comme les anniversaires, les mariages etc marquent davantage ce manque et cette distance.
Pour être pleinement combler, il y a plusieurs choses à mettre en place selon moi :

  • Se faire des amis sur place. Quelques soit l’endroit où vous avez choisi de vivre quelques temps, il y aura sûrement des expatriés, des espaces de coworking, des locaux sympathiques et parlant anglais pour échanger, partager de bons moments et lier une amitié. C’est important pour s’épanouir et apprécier pleinement cette vie de nomade.
  • Garder le contact avec vos proches. Aujourd’hui, et vous êtes bien placé pour le savoir en tant que (futur) digital nomad, de nombreux moyens de communication existent pour garder le contact avec nos proches, restés à plusieurs milliers de kms. Il y a par exemple Skype qui permet de contacter votre famille en appel classique ou en visio via un téléphone ou un ordinateur ; l’application mobile what’s app qui permet également de réaliser des appels classiques ou par visio mais également d’envoyer des messages ; l’application Snapchat qui permet d’envoyer des photos et courtes vidéos à vos proches pour partager votre nouvelle vie ; il y a aussi Viber, Line… et tout simplement facebook et messenger, les plus populaires.
  • Rentrer « chez vous », au pays de temps en temps. Le fait de rentrer chez vous, dans votre famille ou chez vos amis de temps en temps a du bon. Cela vous permettra de vous requinquer, de profiter de bons moments avec eux, d’être présent à certains événements familiaux et de maintenir le lien. En ce qui me concerne je trouve que rentrer une fois par an, entre 1 à 4 mois est très bien. Bien sûr il faut pouvoir se le permettre financièrement mais c’est aussi une question de choix.

En appliquant ces 3 conseils, la distance se vit parfaitement bien, du moment que l’on choisi un pays qui nous correspond 🙂

attachement à ses proches

Alors, êtes-vous prêt à vous lancer en tant que digital nomad et partir loin de vos proches ? 🙂 Comment voyez-vous le nomadisme et l’attachement à son pays d’origine et ses proches ? En ce qui me concerne, j’aime mon pays, ma culture française et rentrer profiter de mes proches me fait toujours du bien. 🙂 J’ai donc fais le choix de faire attention à mes dépenses sur place. Cependant, tout est relatif car je me fais pas mal de plaisirs aussi :p. Mais ça me permet de payer mon billet d’avion annuel et continuer à économiser. Aussi, il m’est arrivé au début de mon nomadisme digital de faire des saisons d’hiver en France. Cela me permettait de financer ce billet, quelques mois en Thaïlande et économiser davantage.
Après tout ce temps en Thaïlande et une partie au Myanmar, je suis d’ailleurs rentrée depuis peu en France pour quelques mois.
Ceci dans le but de voir mes proches et travailler doublement pour économiser davantage et préparer mes projets 😉
Je vous tiendrai informé une fois ces projets concrétisés 😉


Publié par My bucket of dreams

Globetrotteuse passionnée de rencontres et de découvertes du monde ! Je suis aussi digital-nomad et amoureuse de Koh Phangan en Thaïlande, où j'y ai vécu presque 3 ans et rencontré mon chéri Birman. Nous faisons des voyages régulièrement et des allers-retours entre la France et l'Asie.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :