Digital Nomad et malbouffe, une nécessité ?

Lorsque l’on parle de mobilité, de voyage, de télétravail, et encore plus de nomadisme, beaucoup pensent qu’il n’est pas possible de manger correctement. Mais est-ce vraiment le cas ? Nous avons posé la question à deux nomades, et voici ce qu’ils nous ont répondu sur le thème « Digital nomad et malbouffe » !

Marie, Digitale Nomade depuis plus d’un an

Bonjour ! Je m’appelle Marie, j’ai 31 ans, et je suis nomade depuis Juillet 2020. Je me suis lancée dans cette aventure en plein milieu de la jolie crise sanitaire que nous vivons actuellement. Voir aussi notre article sur « La démocratisation du télétravail en période de covid-19 ».
Lorsque j’ai pris mon sac à dos et que je suis partie, la première question que je me suis posée est : « Comment faire pour manger sainement, alors que je n’aurai pas de vraie maison ». C’est en premier l’aspect financier qui m’a inquiété : manger au restaurant tous les jours : impossible pour mon budget et encore moins dès le lancement de mon activité !

Et bien au bout d’un an, le constat est là : c’est tout à fait possible.

Lorsque l’on bouge beaucoup, dans un pays ou dans le monde entier, il n’est pas très compliqué de trouver une auberge, un logement temporaire ou même un hôtel qui proposent un accès à une cuisine, ou une kitchenette. Et l’équipement est, dans la majeure partie des cas, tout à fait suffisant pour se faire des bons petits plats.

La seule chose à laquelle il faut penser, en tant que nomade, c’est d’avoir des boîtes hermétiques sous la main ! C’est la solution à tout : envie de vous faire un bon sandwich avec des produits frais et locaux ? Vous pourrez les stocker dedans, ou y déposer les surplus que vous mangerez plus tard ! Vous pourrez aussi

Les extras : restaurants, fast-food, … ne sont donc pas des solutions quotidiennes, comme on pourrait le penser. Mais cela n’empêche pas de faire des extras par manque de temps, ou même par envie !

NB : il existe même des boîtes hermétiques pliables ! Pratique pour un gain de place dans les bagages. A découvrir ici.

boîtes hermétiques pour repas digital nomad

Romain, Nomade depuis 15 ans

Moi, c’est Romain. Je travaille dans différents domaines, et en fonction de ce que me propose la vie, je découvre d’autres professions. J’ai été menuisier, plombier, gestionnaire de chaîne industrielle, informaticien, vendeur en pharmacie, peintre en bâtiment, agent immobilier, … Je n’aime pas rester longtemps au même endroit, mais préfère plutôt voyager et rencontrer des personnes, au travail en CDI !

Je ne suis pas un bon cuisinier, et j’avoue ne pas passer beaucoup de temps autour des casseroles. Mais ce n’est pas pour autant que je mange mal. Lorsque je suis posé pour plusieurs semaines, je recherche toujours un logement avec une cuisine, et je n’hésite pas à me faire des salades, des pâtes ou du riz. Mais je passe beaucoup de temps dans les petits restaurants ouvriers ou de quartier.

Je me fixe un budget quotidien, et en fonction de l’endroit où je me trouve, je vais au restaurant le midi, et me fais une jolie salade composée le soir. Cela me permet d’équilibrer les comptes. Car, en fin de compte, c’est l’argent qui va dire si je peux aller au restaurant ou pas.

Mais en tout cas, la malbouffe, très peu pour moi. Je préfère manger léger pour me faire plaisir le lendemain. Mc Do, KFC, Burger King, jamais de la vie ! Je tiens à ma santé !

street food pour repas digital nomad

La malbouffe n’est donc pas un élément problématique lorsque l’on parle avec des Nomades. Après, il existe toujours des profils différents. Il peut donc y avoir des personnes qui consomment plus ou moins de fast-food ou de produits préparés. Mais cuisiner ne semble pas impossible !
Et vous, personnellement, vous faites comment ? Est-ce que  » Digital Nomad et malbouffe est une nécéssité  » pour vous ? Est-ce que la malbouffe et être digital nomade est compatible pour vous ?


Publié par Priscilla

Globetrotteuse passionnée de rencontres et de découvertes du monde ! Je suis aussi digital-nomad et amoureuse de Koh Phangan en Thaïlande, où j'y ai vécu presque 4 ans et demi et rencontré mon chéri Birman. Nous faisons des voyages régulièrement et des allers-retours entre la France et l'Asie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s